ACHAT : Sun-Ken Rock 8, Dorohedoro 8 et Bamboo Blade 5 (Manga)

Publié le: mar 30 2010 par Nozgarde

Revenons au source et donc à un petit achat de mangas. Cette fois-ci je me suis procuré deux volumes que j’attendais impatiemment et un autre moins.

Parmis ceux que j’attendais il y a Dorohedoro 8 et dans celui-ci on va délaisser un peu Caïman pour se concentré un peu plus sur les yeux en croix et on va voir qu’ils ont salement dégusté par le passé et qu’ils sont grandement dans la mouise. En tout cas c’est toujours aussi bon, l’histoire s’étoffe de plus en plus; il n’y a que deux défauts à cette série à mon goût, premièrement elle n’est pas terminé au Japon et quand on sait qu’elle a commencé en 2002 et qu’elle est seulement à 14 volumes on se dit que ça peut être encore long et puis l’autre problème c’est que l’on attend souvent un an en France avant d’avoir un nouveau volume alors que l’on a encore 6 tomes de retard.


Passons maintenant à l’autre série où j’attendais la suite, c’est-à-dire Sun-Ken Rock dont c’est aussi le 8ième volume qui est sorti. Et l’on retrouve la Sun-Ken Rock Team après leur prise de pouvoir du Casino, le premier tiers du volume est là pour se détendre entre le barbecue pour se détendre qui va finir en concours du plus gros bouffeur et le petit voyage de Ken avec ces voisins pour ce relaxé un peu loin de la ville. Après cette aparté on retrouve la Sun-Ken Rock Team en Italie où ils sont parti pour rencontré un grand parrain de la Mafia que Tae-Soo connait et qui risque de faire encore monté notre petit bande de gros durs d’un échelon dans la hiérarchie des gangs/mafia. Par contre, pas de nouvelles du sud-asiatique de la fin du volume 7. Ah, j’oublié, le volume 8 voit l’intégration d’un nouveau membre (temporaire ?) dans cette bande de joyeux lurons !

Passons maintenant à ma petite déception, je veux donc parlais du Bamboo Blade 5, attention ce n’est pas que cette série devienne mauvaise, je pense plus que c’est moi qui ne suis plus vraiment dans l’état d’esprit pour apprécié cette série, je compte donc la mettre en pause dans mes séries en cours et la reprendre après. Dans ce dernier volume on se concentre totalement sur le fait que l’on doit recruter une cinquième membre pour l’équipe féminine de kendo en vue du championnat national. Évidemment ils vont y arriver, ils vont réussir à faire venir Satori une ancienne pratiquante qui a arrêté pour faire remonter ses notes qui sont vraiment catastrophiques. Pour cela tous les moyens sont bons mais c’est tout de suite un peu plus facile quand la cible n’est pas très futée.

Filed under: Nozzhy
Tags: , , ,

Laisser un réponse

*

*


trois − = 2