CRITIQUE : Star Trek

Publié le: mai 10 2009 par Zhykos
Hier après-midi alors que je ne savais pas quoi faire, je me suis dis qu’il était enfin temps d’aller le film que certaines personnes semblent vraiment aimer. J’ai donc décidé de bouger à l’autre bout de la ville (c’est long mais c’est le seul moyen pour avoir une place à 3.90€) avec une petite peur de voir un film complètement hollywoodien sans fond mais il n’en est rien.

L’histoire  est très simple mais pose les bases de ce qui a déjà été fait les années précédentes : ce onzième film raconte les premières péripéties de l’USS Enterprise et de son équipage. Celui-ci est composé de James Kirk (Chris Pine), Spoke (Zachary Quinto, Sylar dans Heroes), Docteur McCoy (Karl Urban), Nyota Uhura (Zoe Saldana), Scotty (Simon Pegg) et plein d’autres. Tous ces hommes et cette femme vont parcourir l’univers à la recherche de vies, de planètes mais leurs voyages ne sera pas de tout repos surtout que la bande à Nero (pas le logiciel) vient foutre le merdier dans notre univers.

Nero et ses potes viennent en fait d’une planète, Romulus, qui a été détruite par une supernova et il vient se venger car Spoke n’a pas tenu sa promesse (il devait sauver la planète). Le hic est que Spoke a bien détruit la supernova en créant un trou noir mais lui et le vaisseau romulien ont été aspirés dans le trou noir et sont retournés dans le passé. Une règle a surtout respecter est de ne pas interagir dans le passé pour ne pas modifier le court du temps mais Nero s’en fout royalement car la vengeance est un plat qui se mange froid (j’ai jamais rien compris à cette expression mais elle fait classe ^^). Le vaisseau des méchants pas beaux se dirigea donc vers Vulcain, la planète d’origine de Spoke et il détruisit la planète grâce à la Matière Rouge, une grosse boule … rouge … qui permet de créer les trous noirs. Et c’est là que l’Entreprise rentre en piste.

Le réalisateur, J.J. Abrams, est réputé pour faire des films (Mission Impossible 3) ou séries (Alias, Lost, Fringe) vraiment énormes. Il a le chic pour faire rebondir les petits détails et mettre l’eau à la bouche. Le héros principal, Kirk, est un personnage très charismatique, un poil taré, hors la loi, bad boy mais il connait le sens du devoir. Il est très bien interprété, l’action se déroule quasiment toujours autour de lui du début à la fin, c’est réussi. De plus quand on ne passe pas de temps sur Kirk, les autres sont présentés. Un bon moment est pris pour le faire correctement afin de comprendre le caractère et la personnalité de chacun. Cela permet de mieux cerner les héros, de comprendre pourquoi ils agissent comme ça, etc. Tout le monde colle parfaitement à son rôle et ils ont tous la tête de l’emploi, un bon travail de « recrutement ». Le problème est que le film met pas mal de temps à se mettre en place, on passe de l’action à du mou en un rien de temps mais vers le milieu (l’attaque de Vulcain) le rythme va crescendo jusqu’au finish et les passages avec les débilités de Kirk ravivent la flamme. Enfin les effets spéciaux sont un exemple en la matière, les combats spatiaux sont une merveille.

Pour terminer, j’ai vraiment aimé ce film de part sa qualité de réalisation que son scénario, certes basique, mais bien ficelé. Il n’obtient pas non plus une meilleure note car le combat final se résume à deux gugus qui exterminent tout le monde puis l’Entreprise qui vient finir le boulot, un David contre Goliath moderne en gros (un film américain quoi) … N’étant pas un fan de la série, je ne sais pas si il respecte ses prédécesseurs mais c’est quand même un très bon film à voir. Vivement le prochain !

Note : 8 / 10.

Filed under: Nozzhy
Tags: , ,

Un commentaire to “CRITIQUE : Star Trek”

  1. Théo dit :

    je n’ai jamais vraiment regarder star trek, autant stargate sg-1 peu etre un épisode, mais star trek…

Laisser un réponse

*

*


trois + = 7