Test de Star Wars : Dark Forces (1995) sur PC, Mac et Playstation

Publié le: juin 19 2012 par Lipton

Dark Forces est un FPS de LucasArts sorti en 1995 sur PC et Macintosh, puis par la suite sur Playstation. Prenant place dans l’univers Star Wars, il a révolutionné le genre du FPS tant au niveau du gameplay que du scénario.

De nouvelles possibilités de jeu

Star Wars : Dark Forces fut le premier a apporter des éléments qui sont depuis une constante dans le monde des FPS comme le fait de sauter ou de s’accroupir. Dès l’année suivante, Duke Nukem 3D reprendra de nombreuses innovations issues de Dark Forces. L’inventaire existait déjà depuis Heretic en 1994 mais prendra une toute nouvelle dimension dans Dark Forces avec l’intégration de différents codes à retenir, système plus sophistiqué que les clés des autres jeux.

Un arsenal varié et complexe est également à disposition du joueur comme le pistolet laser, des grenades, des mines, un mortier ainsi que diverses armes à plasma. Autre nouveauté, la plupart de ces armes possèdent un mode de tir alternatif. Il faut savoir que Dark Forces fut un des premiers jeux à avoir une compatibilité souris/clavier intéressante (déjà présente depuis Wolfenstein 3D, ce combo n’était que peu utilisé car moins efficace que l’utilisation unique du clavier.

Tout comme Doom et plus tard Half-Life, Dark Forces fut une vraie révolution dans le jeu vidéo, qui a malheureusement été un peu occultée par le succès (mérité) de Duke Nukem 3D. C’est sans nul doute un des meilleurs jeux Star Wars jamais sorti.

L’univers Star Wars respecté et enrichi

Dark Forces nous met dans la peau de Kyle Katarn, un ancien officier impérial de l’Empire recruté comme mercenaire par l’Alliance Rebelle. Le premier niveau du jeu se passe juste avant le premier film Star Wars (épisode IV : Un Nouvel Espoir), Katarn vole alors les plans de l’Étoile Noire ce qui aboutira à la Bataille de Yavin durant laquelle Luke Skywalker détruira cette dernière. C’est également la première apparition du projet Dark Trooper ainsi que de nombreuses planètes. On peut voir qu’au contraire de beaucoup de jeux à licence qui peuvent par facilité ou inattention dénaturer l’univers, Dark Forces fut admirablement intégré dans l’univers de Star Wars, notamment grâce au lien avec le premier film.

Un des reproches les plus entendu fut l’absence du sabre laser, absence qui s’explique par le fait que Kyle Katarn n’étant pas un Jedi, il ne possède pas de lien avec la Force et ne peut donc pas en posséder un. Ce fut surement un choix technique, les FPS au corps à corps étant plus complexe à mettre en place, mais c’est un choix qui se justifie parfaitement. Kyle Katarn reviendra par la suite dans toute la série de jeux Jedi Knight, dans laquelle il appréhendera la Force pour au final devenir lui-même un Jedi.

C’est la tout première apparition de Katarn dans l’univers de Star Wars. Ce personnage deviendra un des personnages de l’univers étendu les plus prolifiques et importants.

Un jeu incontournable

Que dire au final sur le jeu sinon qu’il est désormais un jeu culte, autant pour les amateurs de FPS que pour les amateurs de Star Wars. Les musiques sont en adéquation totale avec l’univers (certaines sont d’ailleurs reprise des films), les graphismes s’attachent à rendre de la manière la plus réaliste possible les différentes zones et décors des films.
Évidemment le jeu date de 1995, et tout a désormais vieilli. Néanmoins, Dark Forces représente l’âge d’or de LucasArts et est le digne héritier de tout un pan de l’histoire du jeu vidéo. Car si les FPS se sont largement développés depuis, le modèle est désormais plus proche de Half-Life et une histoire qui se suit d’un bout à l’autre du jeu. Dark Forces est donc un jeu que je recommande à tous, autant aux anciens qui ont connu Doom qu’aux nouveaux joueurs pour découvrir un autre genre de FPS qui peut surement leur plaire.

Puisqu’il faut trouver un défaut, le fait de ne pas pouvoir sauvegarder durant un niveau peut rendre le jeu frustrant et il faudra prévoir un peu de temps devant soi avant d’attaquer les missions les plus longues.

Le jeu est disponible à la vente sur PC grâce à Steam via DosBox ou pour PS3 et PSP via le PlayStation Network.
Il peut-être joué tel quel ou en utilisant le XL Engine, un port destiné à Dark Forces ainsi qu’à The Elder Scrolls II : Daggerfall, Blood et Outlaws, tournant tous sur le même moteur.

Filed under: PC/MAC, Retro-gaming, Test
Tags: , , , , , , , ,

Laisser un réponse

*

*


+ sept = 14