VIDÉO TEST : Aliens Versus Predator (Xbox 360)

Publié le: mar 29 2010 par Zhykos
Image

Alors là je vous avouerai que j’ai longtemps hésité à vous faire ce test car c’est la première fois que l’on ne va pas être gentil ! Le dernier jeu de Rebellion n’est pas bon du tout et je vais tenter de vous montrer pourquoi.

Beaucoup d’actions mais c’est tout

Aliens Versus Predator est un jeu d’action, un FPS sans une seule once de scénario ou autre. Je l’avais rapidement énoncé lors des Premiers Pas : il n’y a pas de scénario. Même après terminé le jeu, on se demande encore pourquoi on a joué durant une huitaine d’heures.

Dans la vidéo des Marines, vous pouvez voir que vous êtes dans un petit vaisseau et le vaisseau-mère, le Marlow, se fait détruire par quelque chose d’inconnu. La déflagration fait que nous nous crashions sur la planète. Votre personnage était sonné et toute l’équipe se faisait attaquer par les Aliens pendant notre petit somme. On se réveille et on nous dit d’aller là puis là, puis encore là, et ce sans but … Enfin si, il faut tenter de retrouver son équipe et se barrer fissa de la planète.

Image

Du côté des Aliens c’est pas mieux. Nous incarnons un Alien issu d’un élevage, si on peut dire ça. Nous réussissons à nous échapper tant bien que mal (voir la vidéo) et nous suivons les ordres de la Reine (qui se fait dézinguer après 2 heures de jeu) et c’est tout. Après que la matriarche soit morte notre but est de créer la race ultime : infester un Predator.

Allez on finit sur la dernière partie car là je déprime … Mais pour faire ça bien je vais expliquer le lien entre chaque race, et ce de façon chronologique. Les Humains ont découvert cette planète sur laquelle devaient vivre les Aliens et ils ont aussi trouvés un très vieux temple d’origine inconnue. Le chef local, Wayland, décida d’ouvrir ce temple et cela averti les Predator. Ces derniers arrivèrent sur la planète et détruisirent le Marlow. L’ouverture du temple permit aussi à l’Alien de s’échapper. Pour les Marines et les Aliens vous connaissez ce qu’ils foutent dans ce merdier. Mais pour le Predator, alors pourquoi il est venu ? Faire un pique-nique ? Un barbecue ? C’est un peu ça car il est venu bouffer de l’Alien pour se venger. Idem pour les Humains qui sont venus profaner leur temple. Ensuite il va buter l’abomination (un Prédalien) et c’est tout !

Vous avez donc compris que le scénario a été écrit par un gamin de 10 ans ou un stagiaire. C’est dommage car le reste est plutôt correct.

Un bon gameplay entaché par une réalisation loupée

Je vais commencer par le level design. Ça fait vachement longtemps que je n’avais pas vu ce genre de chose. Le chemin est tout tracé et il est impossible de se perdre. Le pire dans tout ça, c’est qu’il n’y a presque pas de zone ouverte : que des couloirs suivis de couloirs, avec encore des couloirs et oh une grande pièce ! Cette dernière partie n’arrive que peu souvent, on se fait chier tout au long de l’aventure. Je ne vous parle pas de la campagne Alien qui se passe 20% du temps dans les conduits d’aération où on ne fait qu’avancer et tuer (et ce pendant une heure pour tout boucler).

Avec tous ces défauts, il y a peut-être bien quelque chose pour rattraper. Et bien ce ne sont pas les graphismes qui vont sauver ce titre. Le jeu est correct mais sans plus. Quand on voit ce que fait la concurrence, y a de quoi avoir honte. Dans certaines parties du jeu, le semble semble dater de deux ou trois ans alors que parfois on peut apercevoir un travail plutôt bien réussi. Les détails vont peur à voir ; Nozgarde le dit durant la vidéo : vous verrez les pattes de l’Alien, c’est moche. De plus le jeu se déroule quasiment tout le temps dans le noir, on ne peut donc pas profiter entièrement du travail effectué par Rebellion. En gros on n’a pas idée du potentiel du moteur, la seule chose que l’on peut dire c’est que ce n’est pas beau et largement en retard.

Image

Est-il aussi nécessaire de parler de l’IA ? Elle est nulle, elle fonce dans le tas, elle ne se met que peu de fois à couvert. Point final.

Jeu loupé malgré de bonnes idées

Oui le jeu recèle de bonnes idées. Le fait d’avoir trois races distinctes, et donc trois types de gameplay différent ne peut que plaire. Et ça plait même si derrière rien ne suit. La campagne des Marines ressemble plus à du Survival Horror avec quelques moments de stress, d’autres de shoots intenses. J’ai particulièrement bien apprécié la phase avec le cribleur dans le temple, le combat contre le Predator mais ces moments sont trop courts et pas assez récurrents. La fin du jeu prend une dimension plus bourrine car on ne se bat plus seulement contre les Xénomorphes (les Aliens) mais aussi contre les humanoïdes. Ça ressemble donc plus à un FPS et c’est plaisant mais ça ne dure qu’une heure … L’attirail n’est pas trop fourni : on ne peut porter que trois armes dont un pistolet obligatoirement. On retrouve la classique mitrailleuse (avec son bruit très particulier), le fusil à pompe, le sniper, le lance flammes et le cribleur (qui prend deux places d’armes). C’est très peu mais c’est assez pour ce jeu car on retrouve exactement les armes fidèles aux films.

Quant à l’Alien, j’ai plutôt bien résumé son cas plus tôt : on court dans les canalisation, on tue en lousdé, on se cache, on marche sur les murs. Tout ça se fait rapidement et parfois on se sait pas vraiment où on marche, on change de pan de mur à tout va, et avec la vue spéciale de la bestiole, c’est à la limite de la gerbe ! C’est un peu le Splinter Cell alien si on veut sauf que les « fatalités » sont gores et jouissives :)

Le Predator lui, ne fait pas dans la finesse. Bien qu’il ait la possibilité de se rendre invisible à volonté, les Humains possèdent le détecteur de mouvement et les Aliens leur odorat, donc ça ne sert à rien à courte portée. De plus dès qu’on fait une action, l’invisibilité part (comme dans Halo). On a donc un palanqué de matos pour nous venir en aide : on a déjà deux lames sur les bras et c’est largement suffisant. En plus viennent s’ajouter le canon épaule, les mines, le disque et la lance (les fans de Predator connaissent bien tout ça). Avec tout ça on devient une vraie machine de guerre et à nous les quelques heures de shoot’em all. Le système de saut est plutôt bien pensé et on s’amuse à faire le lapin partout et jouer avec les nerfs des Humains. Avec le système de diversion bien fait (même si c’est bizarre car un seul humain ne bouge alors qu’ils sont en formation), on prend un malin plaisir à jouer cette race qui est la seule fun de tout le jeu.

Image

Vous voyez donc que chaque race à ses propres qualités et failles qu’il faut connaitre et savoir exploiter. Enfin cela aurait été utile si le jeu ne souffrait pas d’une difficulté assez bizarre. Certains passages s’avèrent simples et d’autres étrangement élevés, notamment du côté Marines (se faire encercler et c’est la mort assurée). Bien-sûr ce n’est pas un jeu compliqué en normal donc ne vous inquiétez pas (je l’ai fais en facile par manque de motivation ; j’ai aussi fait certains niveaux en normal pour voir). Il y a donc beaucoup de combats au corps à corps et heureusement qu’un système de QTE est là pour nous aider. Vous le verrez dans la vidéo mais les boutons à appuyer apparaissent sur l’écran au moment opportun.

Et le multi dans tout ça ?

Le multijoueurs reprend exactement les mêmes recettes que le solo. J’explique chaque mode de jeu dans la vidéo et ils sont nombreux bien qu’ils soient totalement classiques. Ici on fait face à de nombreux problèmes de connexion, des lags quoi, on recherche des parties pendant des plombes, on se fait virer des lobbys dans raison. C’est dommage car le multi s’avère sympathique mais tous les problèmes énoncés viennent faire tâche.

Image

La conclusion

Je regrette un peu mon achat car j’avais vraiment confiance dans le potentiel d’une telle licence. De plus c’est Rebellion qui le refaisait plusieurs années après le succès sur PC du même titre. J’ai un peu peur que Sega ait foutu une pression énorme sur leurs épaules avec très peu de temps. La présentation lors du MGS et la démo m’avaient enviées. Manette en main c’est une autre sensation. Malgré de très bonnes idées au niveau du gameplay (qui est réussi il faut le dire), le reste (level design, graphismes, scénario, durée de vie …) est aux abonnés absent. Dommage.

Vous pouvez peut-être tenter l’aventure si vous êtes fan et que le jeu ne coute pas grand chose, sinon passez votre tour, il y a tellement d’autres jeux qui sont meilleurs.

Note : 3 / 10 (légende des notes)

Filed under: Test
Tags: , , , , ,

4 Commentaires to “VIDÉO TEST : Aliens Versus Predator (Xbox 360)”

  1. Docslumpy dit :

    Merci pour ce test, je n’étais pas très motivé par ce jeu. On fait tous des erreurs dans nos achats de JV.

    Le petit truc que je n’ai pas aimé dans ce que tu montres, c’est que tu tires une balle en pleine tête du gars et il ne tombe pas. Les FPS de bourrin c’est pas trop pour moi :-(

  2. Seb dit :

    Bon, je crois que j’ai bien fait de passer à côté de ce jeu. Une vraie déception.

  3. Zhykos dit :

    @Docslumpy
    Oui et là c’était une belle erreur -_-
    Pour ce qui est du headshot, on dira que c’est parce que le truc n’est pas humain …

    @Seb
    Oui tu as bien fait ;)

  4. Docslumpy dit :

    @Zhykos Surement, mais tu as pas mal de jeux bourrins ou c’est un peu le même principe. Dommage, dommage.

Laisser un réponse

*

*


− 7 = deux