VIDÉO TEST : Super Meat Boy (Xbox Live Arcade)

Publié le: déc 26 2010 par Zhykos

Super Meat Boy

Alors que cela fait un bon mois que nous n’avons rien publié, cela ne nous a pas empêché de jouer à divers jeux. On revient donc pour cette fin d’année avec un certain nombre de vidéos (on garde encore le nombre secret) dont la première est un vidéo test de l’excellentissime Super Meat Boy.

Pour décrire ce super jeu, il s’agit tout simplement du successeur de Mario et de tous les jeux de plateforme ! Rien que ça … Ici on incarne donc Meat Boy qui doit partir à la rescousse de Bandage Girl dont il est amoureux et qui a été enlevée par le méchant Docteur Fetus. Ca ne vous rappelle rien ? Je vous rafraichis la mémoire : Mario part sauver Peach enlevée par Bowser …

Certes le « scénario » rend hommage au célèbre plombier, mais cela s’arrête là car Super Meat Boy n’est pas à mettre entre toutes les mains. En effet ce jeu se destine à un public averti avec un bon niveau, un jeu pour hardcore gamer comme on dit. Il est très difficile à terminer c’est pourquoi il s’agit du premier test présenté alors que nous n’avons pas fini le jeu !

Nous n’avons donc pas pu vous montrer les 2 autres mondes aux noms de Teh Internet et Coton Alley qui permettent d’augmenter la durée de vie du jeu alors que celle-ci est déjà bien énorme. Le premier monde porte bien son nom car il s’agit d’un univers ne contenant que des niveaux issus de DLC gratuits. Le second est un monde à part où l’on dirige Bandage Girl dans des niveaux toujours plus difficiles.

Comme je le disais la durée de vie est gigantesque car le titre recèle un grand nombre de niveaux ! Comptez 5 mondes classiques avec 20 niveaux chacun plus un boss. Le dernier monde comporte 5 niveaux plus le boss final. Rajoutez à cela Teh Internet qui grandit petit à petit plus Coton Alley, vous avez de quoi faire. Et si vous arrivez au bout de tout ça, jetez un oeil du côté du Dark World qui reprend exactement les mêmes niveaux en les rendant deux fois plus compliqués !

En conclusion Super Meat Boy est une grande surprise car malgré sa difficulté on prend un grand plaisir à jouer et y rejouer (pas comme Trials HD qui devient frustrant à force). On se retrouve parfois même très fier à finir un niveau et d’enregistrer son replay pour le montrer à des potes. Un must have !

Et bravo à Edmund McMillen et Tommy Refenes, les créateurs du jeu, pour ce super titre et tout ce qu’ils font avec (références aux hits d’hier et clins d’oeil aux autres productions indépendantes)

Note : 9 / 10 (légende des notes)

Filed under: Test
Tags: , , , , , ,

6 Commentaires to “VIDÉO TEST : Super Meat Boy (Xbox Live Arcade)”

  1. neXt dit :

    Enfin!!! :)

    Je crois que de toutes vos vidéos, acutellement c’est ma préférée.
    Par contre se n’est pas un jeu pour moi, parce que c’est pas des cheveux que je vais devoir me racheter après ^^

    Bonnes fêtes à vous.

  2. neXt dit :

    Dispo dans les promo steam (PC) à 3.5euro

  3. Zhykos dit :

    @neXt
    Merci c’est gentil ;-) Tu pourrais nous dire ce que tu as aimé ou pas ?
    Sinon pour les cheveux, prend une perruque ^^

    Bonnes fêtes de fin d’année à toi aussi.

  4. neXt dit :

    Bah je pense que le jeu présenté fais beaucoup.
    La c’est un jeu fun ou on voit que vous vous prenez plaisir (je dis pas que dans les autre vidéo vous en prenez pas), mais sur celle ci c’est plus flagrant. Avec de beaux fail. Ca m’a fait rire de voir vos fail. On voit que la vidéo n’est pas montée du genre, je suis un pgm.

  5. Torog dit :

    « Avec de beaux fail. Ca m’a fait rire de voir vos fail. On voit que la vidéo n’est pas montée du genre, je suis un pgm. »
    -> J’pense que c’est une excellente remarque. Des bons joueurs, on en voit tout le temps, mais des loosers qui arrivent à faire rire, pas si souvent. Au fond, on comprend pourquoi le « concept Marcus » fonctionne du tonnerre ^^
    La remarque de Nozgarde sur le fait de devenir chauve m’a bien fait rire, surtout venant de lui xD

  6. Zhykos dit :

    Ah ouais j’avais jamais pensé à cette chose, c’est pas con !

Laisser un réponse

*

*


− 2 = un